×

Plinthine : un grand cru égyptien

Plinthine — Plinthine, Kom el Nogous

Le projet

Le vin de Maréotide, région située aux portes d’Alexandrie en Égypte, est célébré par les poètes de l’époque gréco-romaine. Des découvertes récentes, réalisées sur le site de Plinthine, montrent que du vin était déjà produit sur les coteaux de la région à l’époque pharaonique et que cette tradition a perduré pendant plus de 1800 ans dans la même zone. Couplant prospections géophysiques, analyses des sols, études des cépages et fouilles ciblées, ce projet qu’ARPAMED soutien cette année propose pour la première fois d’étudier la production vinicole d’une région dont les vins étaient réputés, mais dont l’origine était inconnue. L’analyse concernera toute la chaine de production, du pépin de raisin à la jarre contenant le précieux nectar, et sera conduite sur le long terme pour suivre l’évolution des techniques et du goût des consommateur, dans une région d’intenses échanges culturels entre Égypte et Méditerranée.

Le soutien d’ARPAMED permettra de documenter la mission et d’en présenter les résultats au public via une modélisation 3D des vestiges, qui se trouvent dans un paysage en train de disparaitre irrémédiablement.

L’archéologue

Bérangère Redon, archéologue, historienne et papyrologue, est chargée de recherches au laboratoire HiSoMA du CNRS. Ancienne membre scientifique de l’Institut Français d’Archéologie Orientale (IFAO), elle a reçu la médaille de bronze du CNRS en 2016. B. Redon a participé à près d’une dizaine de missions du désert Oriental (Égypte) de 2013 à 2017. Depuis 2018, succédant à Marie-Françoise Boussac, elle est à la tête de la mission française de Taposiris et Plinthine, qu’elle a intégrée en 2002.