×

La salle à manger tournante de Néron

Vigna Barberini — Rome

 

Le projet

Un sondage réalisé en 2009 a partiellement mis au jour les restes d’un édifice dans lequel on a pu reconnaître la cenatio rotunda. Cette « salle à manger tournante » était jusqu’alors connue par l’historien Suétone qui en donne une brève description dans sa vie de Néron (Nero XXXI, 3): « la principale pièce pour les repas était ronde, et elle tournait perpétuellement jour et nuit pour imiter le mouvement du monde ». Ce projet associe une recherche sur le terrain et un travail de modélisation 3D. Il consiste à mettre en valeur la découverte de la salle à manger tournante de Néron par le biais d’un ouvrage scientifique et la création d’une visite virtuelle de l’édifice. L’ouvrage sera principalement destiné aux scientifiques. Il servira de support à l’élaboration de nouvelles hypothèses sur le mécanisme architectural utilisé et à la progression des travaux archéologiques. La visite virtuelle s’adressera à un public plus large. Elle permettra de faire découvrir le bâtiment (trop fragile pour être réellement visité) et son mécanisme, en le rendant plus facile à appréhender.

Où en sommes-nous :

ARPAMED a renouvelé son soutien au projet en 2018.

Pour un bilan des travaux menés en 2017,  rendez-vous sur cette page.

En juillet et août 2018 s’est déroulée une campagne de relevé photogrammétrique. Le traitement des données collectées a été effectué entre août 2018 et janvier 2019. Vous pouvez à présent découvrir le modèle 3D du site (destiné à évoluer) en cliquant  ici.

L’équipe de chercheurs

  • Françoise Villedieu, directrice de recherche émérite (CNRS-Aix-Marseille Université), intervient depuis 1985 sur le site de la Vigna Barberini (Rome, Palatin) dans le cadre des recherches menées par l’Ecole Française de Rome. En 2001 elle a organisé l’exposition I Giardini dei Cesari (Musée des Thermes de Dioclétien, Rome) axée sur l’apport de ces fouilles. En 2007 elle a publié une monographie qui retrace l’histoire de ce secteur central de la ville antique, une histoire qui s’articule principalement autour de la formation et des transformations de la résidence des empereurs ; en témoignant les vestiges d’une riche domus augustéenne qui fut intégrée à la Domus Aurea, puis ceux d’un corps du palais de Domitien, ré-organisé autour d’un grand temple au IIIè siècle. La salle à manger tournante du palais de Néron, complète cette fresque. C’est sur cet édifice remarquable que portent actuellement ses travaux.
  • Martine Dewailly, archéologue, École française de Rome
  • Nathalie André, architecte, Institut de Recherche sur l’Architecture Antique
  • Loïc Damelet, photographe, CNRS
  • Christine Durand, photographe, CNRS
  • Jean-Marie Gassend, architecte, CNRS

Partenaire

École française de Rome